assistance juridique

AVEZ-VOUS UNE BONNE PROTECTION JURIDIQUE ?


Lors de la souscription d'un contrat d'assurance automobile, votre assureur peut vous proposer une protection juridique.

Ceci vous permet de bénéficier ? le cas échéant ? d'une assistance juridique en cas de litige concernant la vente, l'achat ou la remise en état de votre véhicule.


Vous avez vendu un véhicule d'occasion, et ce dernier présente un désordre ou est immobilisé : l'acquéreur peut vous demander l'annulation de la vente, ou la prise en charge des réparations, au titre des vices cachés.

L'assurance protection juridique vous permet d'être représenté par un expert missionné par votre assureur lors d'une expertise contradictoire organisée à la demande de l'acquéreur, ou de demander vous-même la mise en place d'une expertise afin de déterminer l'origine du désordre et les éventuelles responsabilités.


Vous avez fait l'acquisition d'un véhicule neuf ou d'occasion et vous découvrez l'existence d'un dysfonctionnement.

Vous pouvez faire appel à votre protection juridique afin qu'une expertise contradictoire ? après mise en cause du vendeur, du réparateur ou du constructeur ? soit organisée.

Dans la mesure du possible, l'expert automobile s'efforcera d'aboutir à un accord amiable, formalisé par un protocole d'accord.


Vous avez confié votre véhicule à un professionnel, et les réparations ne sont pas satisfaisantes :

L'expert automobile peut intervenir à la demande de la protection juridique, afin de vérifier que l'intervention a été réalisée par le professionnel dans le respect des règles de l'art, et que la facturation correspond à la réalité de cette intervention.

Dans le cas contraire, l'expert peut demander une reprise des travaux, ou encore l'établissement d'un avoir, en cas de surfacturation.


VOUS N'AVEZ PAS SOUSCRIT D'ASSURANCE PROTECTION JURIDIQUE ?


Nous pouvons intervenir de la même manière, après avoir été missionnés par vos soins, à titre privé.

Un devis pourra vous être transmis sur simple demande.

Il vous sera proposé dans un premier temps une mission de reconnaissance pour l'étude du dossier, afin de vérifier l'opportunité de la mise en cause.