Expertise Collision

LE DÉROULEMENT DE LA MISSION :


L'expert est généralement informé par l'assureur du lieu où le véhicule peut être expertisé, ou directement par le propriétaire du véhicule, suite à la transmission de la déclaration de sinistre à l'assurance. Toutefois, si vous continuez à utiliser votre véhicule, prenez contact avec l'expert pour fixer un rendez-vous, de préférence chez le réparateur, ou, pour les petits sinistres directement à nos agences pendant les permanences. Dans le cadre de sa mission, l'expert procède ensuite à toutes les opérations nécessaires à l'examen du véhicule : identification, imputation des dégâts et évaluation des dommages consécutifs à l'accident. Si les réparations sont financièrement élevées, il pourra aussi être amené à évaluer le véhicule examiné.

L'accomplissement de cet examen peut donner lieu à une mise en garde de l'expert au propriétaire concernant les points mettant en jeu la sécurité du véhicule, voire à une information du Service d'Immatriculation de Véhicules (SIV), qui peut entraîner l'immobilisation du véhicule et l'obligation de réparer avec suivi par un expert inscrit sur la liste nationale. L'expert établit un document, appelé Procès Verbal d'Expertise. Ce procès verbal est signé conjointement par les personnes présentes à l'expertise (en général le réparateur et l'expert, et, le cas échéant, le propriétaire du véhicule). Il contient le relevé des caractéristiques du véhicule, la liste des travaux à réaliser et les temps opératoires correspondants, les éventuels taux de vétusté, les dommages hors accident. L'expert y formulera toutes observations nécessaires.

En tout état de cause, la visite de l'expert ne saurait être assimilée à un ordre de réparation et n'engage pas votre assureur sur les conditions de règlement.


CONSEIL : Avant de vous engager dans les travaux, informez-vous auprès de votre assureur des conditions d'indemnisation et de règlement.

L'EXPERTISE À DISTANCE


Ce type d'expertise n'est envisageable que pour les petits dommages. Il s'agit pour l'expert en automobile d'établir son rapport d'expertise en s'appuyant sur des photos du véhicule reçues par voie télématique (Internet). Ces photos sont prises par le réparateur et rassemblées dans un album, selon un cahier des charges précis. L'expert en automobile établit son rapport sur photos.

L'ORDRE DE RÉPARATION :


La première condition préalable au lancement des travaux est la signature par le propriétaire du véhicule de l'ordre de réparation. Il signe ce document, dont un exemplaire lui est remis, après avoir pris connaissance de l'estimation déterminée par l'expert ou au vu du devis établi par le réparateur (pour les sinistres qui ne sont pas déclarés à l'assureur).

Ce document matérialise le contrat entre le réparateur et l'assuré. Il doit comporter :


l'identification du propriétaire du véhicule et du réparateur,
l'identification du véhicule, son kilométrage, et éventuellement le niveau de carburant affiché et l'état général de la carrosserie,
la nature des réparations,
une référence au devis, s'il existe,
la date limite de livraison.

Lors de l'établissement de l'ordre de réparation, le réparateur s'engage à indiquer l'origine des pièces (indication du fournisseur). L'assuré peut demander à conserver les pièces remplacées autres que les échanges standard et celles sous garantie.
Ces indications seront reprises sur l'ordre de réparation et la facture. Lors du déroulement des travaux, s'il apparaît nécessaire d'effectuer des opérations complémentaires, il y aura nécessité de signer un avenant à l'ordre de réparation.

De son côté, l'expert devra avoir été informé par le réparateur et lui avoir fait part de son accord.


L'EXÉCUTION DES TRAVAUX (DE L'ORDRE DE RÉPARATION)


La mise en œuvre des travaux doit correspondre aux données figurant sur l'ordre de réparation. En tant que professionnel, tout réparateur est soumis à une obligation de résultat. Autrement dit, lorsque vous lui confiez votre voiture, il doit vous la rendre fiable et parfaitement réparée.